Pour construire un monument funéraire, il est important de faire appel à des professionnels. Ce type de monuments est composé de nombreux éléments. Voici quelques informations professionnelles relatives à la construction des monuments funéraires.

Semelle et soubassement

La semelle est la partie horizontale qui forme l’assise du monument. Cette partie du monument funéraire peut être composée de plusieurs éléments ou un monolithe. La pose d’une semelle est obligatoire lorsque le monument funéraire se trouve dans des cimetières parisiens. Il peut être en ciment ou en granite lorsqu’il s’agit d’une concession perpétuelle.

Le soubassement ou parpaing est composé de 4 ou 5 éléments. Notons que cette partie du monument funéraire peut être en un seul bloc. La base du monument funéraire varie entre 15 à 22 cm. Le prix varie selon la hauteur du soubassement. Pour personnaliser le monument funéraire, il est possible d’introduire une jardinière ou une marche dans le soubassement.

La tombale, le socle et la stèle

La tombale représente l’élément horizontal qui recouvre l’intégralité ou une partie de monuments funéraires. Les formes et les dimensions de cette partie de la sépulture peuvent varier. Le modèle avec le dessus à plat à pentes est considéré comme l’article tendance par les familles endeuillées. On peut aussi sélectionner des monuments funéraires équipés de pierre tombale plus épaisse à dessus plat.

La stèle est le socle vertical conçu spécialement pour recevoir l’épitaphe et/ou l’ornement. Cet élément qui compose le monument funéraire peut prendre plusieurs formes selon les besoins des clients. Les familles endeuillées privilégient les formes classiques dont le design dure plus longtemps que celui des modèles modernes et originaux qui est éphémère.

Personnaliser les monuments funéraires

Pour optimiser la personnalisation du monument funéraire, on peut choisir de graver ou ajouter une épitaphe ou épigraphe sur le monument, le tombeau ou la stèle. Pour ne pas risquer de troubler l’ordre public, on doit au préalable recevoir l’accord du maire si l’on souhaite ajouter des inscriptions inédites en plus de l’identité du défunt, ses dates de naissance et de décès. Cette réglementation est inscrite dans l’article R.2223-8 du CGCT.

Le coût de la construction de monuments funéraires prend en compte plusieurs éléments comme la région, le choix du type de funérailles, les accessoires funéraires, les modèles les matériaux choisis, les dimensions du monument… À titre indicatif, les tarifs du monument avec cercueil varient entre 2500 et 5000 €. Le tarif est moins élevé quand il s’agit d’une tombe cinéraire avec urne.