Les juifs disposent de leur propre symbole, code et rites funéraires. Les pierres tombales juives disposent également de plusieurs particularités. La sélection de la pierre juive se base sur les origines du défunt et la gravure respecte certains préceptes.

Agencement des pierres tombales dans les cimetières juifs

Les tombes juives sont alignées en rang. Chaque sépulture juive est normalement située à plus de 6 largeurs de main. Si le cimetière manque de place, la distance des agencements entre les tombes peut être de 6 pouces. Dans le cas où l’endroit est trop petit, il est possible de superposer les corps. La seule condition pour ce type d’opération est que chaque corps superposé doit être séparé par 6 largeurs de main.

Dans certaines communautés, les hommes et les femmes sont inhumés séparément. Dans le cas où des communautés d’origines différentes se trouvent dans un même cimetière, chaque communauté possède une partie du cimetière séparé. Il n’est pas rare que les sépultures des hakhamim (grands sages) et des rabbins soient regroupées. La tradition juive interdit le dépôt de fleurs et de couronnes sur les tombes. L’usage concerne le dépôt des pierres.

Spécificité des sépultures juives

Des israélites sont enterrés dans un cercueil non scellé pour que le corps du défunt redevienne poussières. La pierre tombale d’une sépulture israélite s’appelle matzevah. Elle peut être fabriquée de différentes manières selon la religion judaïque. Les Ashkénazes, par exemple, n’ont traditionnellement qu’une seule stèle où y est gravé le nom français hébreu du défunt ainsi que le nom du père. On découvre également sur ces pierres une ou plusieurs étoiles de David et une épitaphe.

Les pierres tombales modernes sont en marbre tandis que les modèles plus anciens sont en pierre. Les concessions juives sont obligatoirement perpétuelles puisque la Torah interdit l’exhumation. Cette interdiction peut provoquer des problèmes comme le manque de place dans des cimetières ou carrés. Les juifs sont contre la crémation. En effet, la Torah n’accepte que l’inhumation d’une personne disparue.

Choisir le monument funéraire juif

Les gravures et la composition du monument funéraire varient selon les origines du défunt. Les Juifs séfarades qui viennent d’Afrique du Nord et d’Asie inscrivent traditionnellement le nom hébraïque complet de la mère sur la pierre tombale. Quant aux juifs Ashkénases originaires d’Europe centrale et orientale, les monuments funéraires sont composés uniquement de la partie verticale de la sépulture et de la stèle. Dans tous les cas, la fabrication des pierres tombales juive doit être réalisée par des professionnels.