Les pierres tombales présentent certaines particularités liées à la forme de la stèle et la gravure. Selon la religion musulmane, le défunt ne doit pas être couvert par une tombale. Découvrons la particularité des tombes musulmanes à travers nos explications détaillées.

Les carrés aménagés spécialement pour des pierres tombales musulmanes

Environ 80 % des musulmans choisissent d’enterrer leurs proches dans leur pays d’origine. Ainsi, des familles endeuillées effectuent un rapatriement du corps du défunt puisque la loi française n’autorise pas tous les rituels recommandés par l’Islam. Précisons que de nombreux cimetières français disposent de carrés musulmans. Cet espace permet aux musulmans d’être enterrés en respectant les rituels proches de la tradition islamique.

Ces carrés musulmans sont des pierres tombales qui sont toutes orientées vers La Mecque. La grande particularité avec les autres monuments funéraires est l’absence de tombale. On reconnaît facilement les monuments funéraires musulmans par l’absence de la partie horizontale qui recouvre les sépultures des autres religions : catholiques, israélites et tombes classiques.

Concevoir des monuments funéraires musulmans

Pour fabriquer des sépultures musulmanes, on peut confier l’opération à certaines agences de pompes funèbres ou marbreries. Ces derniers commercialisent des plaques funéraires spéciales qui correspondent à la religion musulmane du défunt. Souvent, on peut apercevoir le croissant ainsi qu’un verset du Coran sur la stèle de la tombe des Musulmans.

Les autres particularités des monuments funéraires musulmans sont leurs petites tailles ainsi que leur stèle qui sont généralement de forme arrondie. Quant au bout pointu d’une stèle aménagée sur une pierre tombale musulmane, cela rappelle la coupole d’une mosquée. Si la stèle n’est pas obligatoire, cette partie de la sépulture permet de graver les civilités du défunt. La tombe musulmane est simple, sans exubérance. On peut cacher la terre apparente en la recouvrant de petits cailloux blancs afin de rendre l’ensemble de la sépulture plus harmonieux.

Les gravures aperçues sur un monument musulman

Selon la religion musulmane, les monuments funéraires doivent être simples. Il est toutefois autorisé de réaliser des gravures sur la stèle de la pierre tombale ou sur la plaque funéraire. On peut ainsi y graver un croissant et une étoile, un verset du Coran. La présence d’une petite plaque aux gravures permet d’inscrire le nom, la date de naissance et la date de décès du défunt inhumé. Les proches du défunt sont autorisés à déposer une plaque funéraire sur la tombe pour rendre hommage à la personne disparue. Pour décorer le lieu de recueillement, la coutume islamique n’interdit pas le dépôt des fleurs.