Le marbrier s’occupe de la pose des stèles et des monuments funéraires. Ce professionnel a également comme mission de participer à l’entretien et la réparation des monuments funéraires. Il effectue les travaux de marbrerie dans son atelier ou dans des cimetières.

En quoi consiste le métier de marbrier funéraire ?

La marbrerie funéraire inclut plusieurs secteurs d’activités comme le marbrier d’art, le graveur sur pierre, le poseur marbrier, le tailleur de pierre, le staffeur… Le marbrier funéraire peut être également appelé professionnel du travail de la pierre et matériaux associés ou tailleur de pierre-marbrier. Les travaux relatifs aux monuments funéraires peuvent être réalisés sur des cimetières renommés comme celui du Père-Lachaise ou de petits cimetières de village.

Avant d’entreprendre des travaux de marbrerie funéraire, le marbrier s’entretient avec son client endeuillé afin de connaître ses besoins. Il peut s’agir de la nature et de la couleur de la pierre, la qualité des gravures et des inscriptions, la forme et l’épaisseur de la sépulture… Afin d’avoir un aperçu de l’ouvrage, le marbrier funéraire peut présenter à ses clients une esquisse du monument. Ce professionnel se charge de l’exécution de l’ouvrage.

Comment devenir marbrier funéraire ?

Un marbrier funéraire dispose d’une grande qualité d’écoute et d’empathie. En effet, l’une des tâches les plus délicates du marbrier est de recevoir la famille endeuillée afin de la conseiller durant ce moment difficile. Pour poser des monuments funéraires, le marbrier doit avoir une bonne condition physique puisqu’il devra travailler à l’extérieur et endurer parfois des conditions météorologiques défavorables et soulever de lourdes charges.

En plus de ces qualités requises, le marbrier funéraire est une personne dotée d’une bonne organisation et capable de travailler en équipe. Le diplôme recommandé pour devenir marbrier funéraire est une formation CAP d’agent technique en marbrerie funéraire ou maçonnerie. Comme il faudra conduire un engin de manutention et de terrassement, il est vivement conseillé de posséder le permis poids lourd.

Le quotidien du marbrier funéraire

Pour construire des monuments funéraires, l’expert en marbrerie est spécialisé dans le sciage, le taillage du marbre en bloc ou tranche. Il se base sur un plan tracé à l’équerre, règle et le compas. Quant à la découpe et au polissage du marbre, il utilise des machines ou des outils manuels. La marbrerie fine concerne la marqueterie et la gravure. L’apparition de la sidérurgie et du béton a ralenti le marché du marbre. Le marbrier funéraire qui travaille à son compte reçoit les clients dans son magasin.