Après le décès d’un proche il faut penser à organiser ses obsèques. À défaut de volontés clairement exprimées par le défunt il faut faire un choix entre la crémation et l’inhumation. Cette dernière option qui implique de faire appel à une agence de pompes funèbres est la pratique qui est actuellement la plus largement répandue en France. Mais qu’est-ce que ça signifie réellement d’inhumer une personne décédée ? Voici ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Signification de l’inhumation

 L’inhumation est une pratique généralement opposée à la crémation. Alors que dans ce dernier cas le corps du défunt est réduit en cendres, l’inhumation quant à elle consiste à mettre le proche décédé en terre ou dans un caveau. Cet acte est pris en charge par les agences de pompes de funèbres comme Reposeo. Le tarif à payer pour ce service étant variable d’un opérateur funéraire à un autre, il est conseillé de demander plusieurs devis de pompes funèbres afin de comparer et de choisir la meilleure offre.

L’enterrement devant avoir lieu au minimum 24 heures et au maximum 6 jours ouvrés après le décès, vous ne disposez pas d’une longue période pour vous décider sur une agence. Passer par une agence de pompes funèbres en ligne peut permettre de gagner en temps dans la mesure où vous obtiendrez toutes les informations nécessaires sans avoir forcément à vous déplacer. Agir rapidement mais efficacement est d’autant plus important que l’inhumation doit respecter certaines démarches administratives.

Les démarches entre le décès et la prise en charge de l’inhumation par les pompes funèbres

 Entre le décès et la prise en charge de l’inhumation par une agence de pompes funèbres certaines formalités doivent être réalisées le plus rapidement possible. La première chose à faire est d’obtenir un certificat de décès. Il doit être délivré par un médecin. Le décès doit par la suite être déclaré. Cet acte se fait dans un délai de 24 heures auprès de la mairie où le décès a eu lieu. Pour cette déclaration vous aurez besoin du certificat médical du décès, du livret de famille du défunt et de sa carte d’identité.

Ces démarches ayant été accomplies les autres formalités peuvent être prises en charge en partie ou en totalité par les pompes funèbres. Il s’agit pour l’essentiel de l’autorisation de fermeture du cercueil, la fermeture définitive du cercueil, au besoin la déclaration préalable de transport du défunt et l’autorisation d’inhumer. Ce dernier document est à demander par l’agence de pompes funèbres en ligne au maire de la commune du cimetière choisi, l’inhumation pouvant se faire dans différents lieux.

Le coût de l’inhumation

 L’inhumation d’un proche a un coût généralement supérieur à celui de la crémation. Les prestations des pompes funèbres ne sont pas gratuites, et s’agissant des agences privées aucun barème de ne leur est imposé. Les dépenses à effectuer pourront être allégées si le défunt avait souscrit à une assurance obsèques de son vivant. Celle-ci sera alors reversée sous certaines conditions à ses proches. Rendez-vous sur le site Magazine Assurance pour en savoir davantage sur le sujet.

Dans le cas où le défunt n’aurait pas souscrit à un contrat d’assurance obsèques les frais relatifs à son inhumation seront prélevés sur ses comptes bancaires. Si le solde de ces derniers est insuffisant les proches devront mettre la main à la poche. Il faut savoir qu’il existe des organismes qui peuvent vous apporter une aide financière selon que le proche décédé était salarié en activité, fonctionnaire en activité ou alors retraité du régime général. On vous en parle sur cette page.

Vous en savez désormais un peu plus sur l’inhumation. Si vous avez opté pour ce type de cérémonie, bien choisir l’agence de pompes funèbres à laquelle confier sa prise en charge est la garantie d’offrir un bel aurevoir à votre proche.